PORTRAIT DU MOIS #3 : Sandrine Augier

Le PORTRAIT du MOIS, par Lilas Spak, rédactrice de Costazzurra

« ATOUT CŒUR »,

Sandrine Augier, directrice Century 21 Domus Immobilier Nice

 

LE PORTRAIT DU MOIS, par Lilas Spak, rédactrice de Costazzurra

« ATOUT CŒUR »,

 sandrine

Sandrine Augier, directrice Century 21 Domus Immobilier Nice

Il y a de la douceur qui s échappe de son visage et pourtant Sandrine Augier est une femme d’affaires qui ne s’en laisse pas conter. Le monde de l’immobilier ne fait pas dans la dentelle. Remporter la mise dans une transaction, face à une concurrence sans état d’âme, porte plutôt à la fermeté, voire l’intransigeance. Mais quand on sait que le rose est sa couleur préférée, on comprend que son caractère bat au rythme de l’affectif. Son côté italien sans doute, un visage de Mona Lisa, la voix douce tout en assumant sa facette sexy, et un sens développé de la famille. Toujours amoureuse de son mari Hughes, pleine de tendresse pour son fils Axel, tout en s’efforçant « de ne pas le couver de trop », Sandrine reste aussi attentive à son autre famille : son équipe. Liée par une forte amitié à son associée Ewa Roques, proche de ses collaborateurs – Kevin, Manuel –, elle aime que « les choses soient claires et dites », histoire d’éviter tout malentendu. Ceci dit, la belle brune est une femme de passion qui ne supporte ni les râleurs, ni ceux qui se plaignent à tout bout de champ en ne s’intéressant qu’à eux. Mieux vaut éviter de l’« importuner », notamment dans le cadre de sa profession, elle le prendrait très mal, elle qui confesse être têtue et même colérique. La Joconde peut sortir ses griffes si on la met dans une situation qui l’exaspère, comme l’injustice ou la méchanceté gratuite. Son secret pour rester zen ? La piscine. Si, dans l’enfance, elle était fascinée par la danse classique, elle se consacre aujourd’hui aux longueurs crawlées, une façon de renforcer sa résistance face à d’éventuelles causes d’énervement ! Elle a l’air calme, Sandrine, mais le feu brille dans ses prunelles de jais ! Preuve en est : le tableau qu’elle vient d’accrocher sur le mur de son bureau, un visage de femme aux lèvres aguicheuses qui pointe un revolver ! Rassurez-vous, le livre sur sa table de chevet, « Ciel… Dieu ! » révèle sa foi et son besoin d’absolu, car elle est convaincue que « les émotions peuvent servir de guide ». Ce qui ne l’empêche pas d’être une bonne vivante ! Elle apprécie les bons petits plats préparés par son mari, le vin rouge, la bière et le champagne. Attirée par le grain de folie que peuvent avoir certains de ses amis, elle est la première à faire la fête et à danser jusqu’à l’aube ! Pas de doute, le sang italien coule dans ses veines ! D’ailleurs, ses vacances, sauf exception, c’est dans la maison familiale à Fontanelle di Boves, près de Cuneo, qu’elle les passe.

Le bonheur ? « Être bien avec soi, avec les autres, faire simple, accepter l’inévitable. L’amour ? C’est « se donner aux autres, ne rien attendre ».

Sandrine Augier ? Une belle âme.